La réforme de l’apprentissage. Ce qui va changer.

Le gouvernement a annoncé une simplification du dispositif pour les entreprises, de nouveaux circuits de financement, une meilleure information et des mesures incitatives pour les futurs apprentis. Objectifs : développer l’apprentissage et lutter contre le chômage.

Pas moins de 20 mesures on été prises pour atteindre ces objectifs.

Un nouveau statut de l’apprenti, très attractif pour les jeunes, avec une augmentation de la rémunération, une aide financière pour passer le permis de conduire.
Une meilleure information est prévue, tant pour les familles que pour les futurs apprentis dont l‘âge maxi est repoussé à 30 ans.
15 000 jeunes par an, en apprentissage pourront bénéficier du programme Erasmus pour se former dans un autre pays d’Europe.
Les aides à l’embauche seront unifiées et ciblées sur les TPE, PME, les niveaux bac et pré bac.

Pour les apprentis

L’embauche d’apprentis pourra se faire tout au long de l’année, et sera beaucoup moins contrainte par le rythme scolaire. Cela grâce au développement du contrôle continu en CAP, au développement des titres professionnels et à la prise en compte des acquis de l’apprenti.
Les CFA pourront développer rapidement et sans limite administrative les formations correspondant aux besoins des compétences de l’entreprise.
La qualité des formations dispensées par les CFA sera renforcée par un système de certification.

Pour les entreprises

Pour l’entreprise, un système de financement plus simple, plus transparent, plus incitatif.
L’apprentissage dans l’enseignement supérieur n’est pas oublié pour autant avec un encouragement des contrats d’apprentissage et le maintien du barème et laissant toujours à l’entreprise le libre choix de son affectation.
N’oublions pas que :

  • Un jeune sur deux travaille dans l’entreprise où il a fait son apprentissage.
  • 70 {ff53443fe64a024eae007cb478d1679f877a272263132c8ed6efb87593963454} des apprentis trouvent un emploi 7 mois après leur apprentissage.
  • Sur les 392 069 contrats d’apprentissage du secteur privé au 31/12/2016, près de 55 {ff53443fe64a024eae007cb478d1679f877a272263132c8ed6efb87593963454} étaient dans des entreprises de moins de 11 salariés.

Le gouvernement veut faire vite. Son objectif est de transmettre au Parlement un projet de loi au printemps, pour une adoption définitive avant la fin de l’été 2018 et une entrée en vigueur des réformes au 1er janvier 2019.

Pour en savoir plus : Dossier de Presse Transformation de l’Apprentissage